1068391657Bagarre

Jade a passé sa soutenance.
Jade s'est fait laminer.
Bien à fond.

Ma trop-super-gentille-prof qui me suivait officieusement parcequ'elle n'avait pas le droit de me suivre officiellement m'a démollie. Si si. Pourtant elle m'adore. Soi-disant. En fait le truc c'est qu'elles étaient deux à délibérer. Elle a mal fait son boulot pendant l'année (à savoir qu'elle m'a pas quasi pas guidée ce qui normalement est son taff), elle le sait, mais pour que l'autre ne le lui dise surtout pas (l'autre est la Directrice du Département) elle a préféré me mettre sous le feu. Charmant non ?

Alors attention il est clair que mon travail manquait de corps pour une certaine partie, que j'aurai pu aller plus loin, que mon sens critique aurait pu être plus pointu (ça a toujours été mon souci, j'ose pas critiquer ou discuter les trucs), ça pas de souci.

Mais merde me dire maintenant que mon axe d'analyse historique n'est pas le bon, alors que j'ai repris celui de l'année dernière en grande partie (auquel elle avait donné 16), qu'elle a mon plan depuis au moins 6 mois, que mon intro lui a été donnée en janvier ... je trouve ça franchement abusé. Tout ça parce que l'autre est historienne et qu'elle allait surement me dire qu'il aurait été plus pertinent d'étudier ça autrement. Certes. Mais c'est trop tard là.

Et cette lâcheté dont elle n'a pas cesser de faire preuve "je vous avais dit de faire ça". Non tu me l'avais pas dit pouffiasse. Si tu l'avais dit je l'aurai fait. Je suis pas maso et quand c'est une possible thèse qui est en jeu je me fais mignonne gentille et obéissante (dans d'autres occasions aussi mais chut).

Et pleurer dans l'escalier qui mène à l'amphi ou je fais des surveillances toute la semaine.
Pleurer à cause d'elle. Pleurer sur le "chacun pour sa gueule". Ok je me leurre. Ok je me ferai bouffer. C'est comme ça j'y peux rien. Pleurer de rage contenue.

J'aime pas pleurer.

Ne pas savoir ce que je fais l'année prochaine dans le coup.

Et puis sourire. Faire rire. Faire l'idiote et avoir droit aux remerciements des étudiants parceque je leur apporte un peu de légereté pendant ces rattrapages. Si je dois quitter la fac en garder cette image là.

Au fait j'ai 14. Et oui c'est pas mal mais c'est pas suffisant pour avoir une alloc qui permet de faire une thèse.

Et j'entends cette voix, toujours la même, qui me dit que je voulais pas en faire une de toute façon et que c'est un coup de pied au cul salutaire. Mouais.

PS : je prends tous les calins que vous voulez bien me donner ! même virtuels m'en fous.