Marina, future prof frustrée (si si tu vas les avoir tes écrits et donc tu m'embêtes) passe le temps en me refilant un questionnaire. Ca fait longtemps vous en conviendrez. Celui là promet de pas être forcément super drôle puisqu'on doit parler de 5 exs (ça prend un "s" ces trucs là ?).

Super joyeux comme article n'est-ce pas ? Dans l'idée j'essaye de rester en bons termes avec tous. J'y tiens. Ils ont compté et c'est normal pour moi de ne pas tout à fait mettre fin.. mais ce n'est pas possible avec tout le monde.

Menfin faut y passer et leur trouver des surnoms. Youhou.

couple

1/ Collégien 1 : premier amour "réel". Avec bisou et tout. Rencontré dans un centre hippique, amourette d'été, les "amoureux populaires" de la colo c'était nous. Bien la 1ère, et seule, fois où j'étais populaire tiens. Ciel ce que j'étais idiote quand j'y pense .. à rire à ses blagues tellement stupides .. mais c'était chouette.

2/ Collégien 2 : rencontré dans le bus en allant au collège. Si c'est pas beau ça. Une belle histoire en 3ème. Douce, calme, puérile surement aussi. Très sages. Un garçon magnifique d'ailleurs.

3/ PresqueFiancé : 5 ans ensemble. Sûrement l'histoire la plus grande pour moi mais seulement pour l'instant. Je suis persuadée que le meilleur reste à venir. Il a été tout pour moi, pendant longtemps. On nous voyait mariés, je n'ai pas voulu me fiancer. Trop jeune, trop de conséquences (chgt de pays) .. me fiancer a meme pas 20 ans me disait rien.

4/ Un coup : Pour oublier le précédent beaucoup. Maître nageur sauveteur, pompier. Et violent. Au premier coup de poing dans le mur j'ai rien dit. Au deuxième je me suis demandée ce que je foutais là. Au troisième  je suis partie. On est restés amis. Il a vu du monde. On l'a aidé. Il s'en est sorti et il est marié. Et pas violent.

5/ Bienvenue en enfer. Comment dire. Je crois que c'est ce que l'Amour peut avoir de pire. Jade à la base quand elle aime elle fait tout pour la personne qui est concernée. Du genre a rester debout parce que l'autre l'est, à être toujours là pour l'écouter, le soutenir, tenter de le calmer, le rassurer, laisser l'autre passer ses nerfs sur elle  plutôt que sur un mur ou faire des conneries. Résultat .. deux ans et demi de massacre psychologique, une Jade qui croit plus en grand chose ni en grand monde, qui pense qu'être attentionnée et tendre en fait c'est une marque de faiblesse parce que c'était l'idée du truc, mais qui sait qu'elle sera toujours là pour la personne qui lui a fait le plus de mal au monde, parce qu'elle peut pas ne pas être là et qui se demande si elle aura le droit de s'écouter la prochaine fois qu'elle aimera. Mais c'est pas près d'arriver. Pas une fois de plus.

J'y crois plus des masses quoi.
Ca faisait du bien cet article tiens.
Vous m'excusez je vais chercher une corde.