Dans mon article sur Amélie Nothomb je parlais, dans un commentaire, d'une chanteuse appelée Robert. Pourquoi parler d'elle dans un art. sur une auteur. Une seule et simple raison : elle et Amélie sont amies. D'une amitié qui attire toute mon admiration et dont je rêve.
Chacune a offert à l'autre une preuve d'amitié magnifique en fonction de son art.

Amélie a donc écrit un livre : le Robert des noms propres qui est une biographie de cette chanteuse et Robert lui a dédié une chanson intitulée Requiem pour une soeur perdue. Ce n'est pas celle que vous pouvez ici entendre. Non ici c'est Nickel, titre aux accents étranges et au texte dérangeant.

Et c'est bien le premier mot qui vient lorsqu'on écoute cet artiste. Elle est dérangeante. Elle sort de l'ordinaire, a un univers musical complètement déjanté. C'est une allumée une vraie. Ses textes sont emprunts d'une douce folie. Il m'a fallu du temps pour l'apprécier .. ou plutôt pour l'approcher ne serait-ce qu'un peu. Mais certains de ses textes sont vraiment beaux et elle manie la langue française avec art.